Mettre en couleur le lambris

Si le lambris était très à la mode il y a quelques décennies il est tombé un peu en désuétude, le côté trop scandinave et cette fâcheuse tendance qu’il a à rétrécir les pièces y est sûrement pour quelque chose.

Pourtant il reste l’un des meilleurs moyens de cacher des murs en mauvais état et d’assurer l’isolation d’une pièce. Un peu de peinture des coloris plus sympas et le lambris peut très vite trouver une seconde vie et s’accorder à merveille avec nos intérieurs plus contemporains.

La préparation
Si le lambris est couvert de vernis il est indispensable de le poncer pour que la peinture adhère correctement, et l’utilisation d’une ponceuse à bande est recommandée ; si il est brut un ponçage très léger sera suffisant.
Puis quand le lambris est prêt au niveau ponça il est indispensable de le laver pour éviter toutes traces de gras, il suffit pour ça d’utiliser tout simplement de la lessive saint marc qui reste très efficace pour ce genre de travaux.

La sous couche
Pour être sûr que la peinture tienne parfaitement et pour un rendu plus lisse, il est préférable d’appliquer une sous couche pour éviter que le bois ne boive trop la peinture et ne soit trop poreux. A noter cette couche n’est pas indispensable si le lambris est déjà peint.

La peinture du lambris
Il est possible parfois d’utiliser des peintures qui sont spécialement conçues pour le lambris, elles permettent d’éviter la sous couche, mais deux couches seront néanmoins quand même indispensable pour une finition impeccable
La peinture sur du lambris peut s’appliquer au pinceau, au rouleau ou au pistolet à peinture.

Au niveau des couleurs n’ayez pas peur d’opter pour des couleurs vive ou alors des couleurs plus passe partout qui feront totalement oublier le lambris comme le blanc ou le gris clair.

Enfin rien ne vous empêche de garder le lambris et de vous en servir comme base pour fixer dessus de plaques de placo plâtre que vous pourrez alors mettre en couleurs, peindre, ou revêtir de papier peint.